Cahiers

Index

3 - Présentation
5 - Mariena Mondelli Montandon, La chapelle de l’Annonciation
7 - Daniele Pescarmona, Introduction aux activités de protection du Sacro Monte -Ossuccio
9 - Daniele Pescarmona, Détails historiques sur Sacro Monte - Ossuccio
23 - Daniele Pescarmona, La restauration de 1935
33 - Giovanna Mastrotisi e Sonia Segimiro, Rapport final de la restauration 2002

La construction des Monts Sacrés correspond à une forme de dévotion religieuse qui a commencé à se diffuser en Europe à partir de la fin du Moyen-Âge et qui a perduré jusqu’à la fin du XIXe siècle. La période troublée qui avait succédé aux croisades avait, en effet, provoqué la diminution du flux des pèlerins vers Jérusalem, puis, entre la fin du XVIIe siècle et le début du XVIIIe, la piraterie sarrasine et turque en Méditerranée accentua ce phénomène; elle décourageait les “Européens” d’entreprendre de longs voyages par mer.
C’est à ce moment-là que l’Eglise commença à proposer d’autres destinations aux fidèles et aux pèlerins pour qui le pèlerinage était une occasion de se procurer les mérites et les indulgences qui leur assureraient une place au Paradis.

Saint-Jacques-de-Compostelle et Rome, particulièrement lors des Années de Jubilé, étaient des destinations privilégiées, mais ceux qui n’avaient pas les moyens ou qui, pour une raison quelconque, ne pouvaient pas faire de longs pèlerinages pouvaient pallier cette difficulté en visitant dévotement des Sanctuaires qui conservaient des Reliques considérées comme importantes ou bien en montant en prière aux Monts Sacrés qui proposaient des reproductions des épisodes de la Passion du Christ sur la Voie Sacrée de Jérusalem.

De petites chapelles ornées simplement de peintures et de bas-reliefs ou bien de riches chapelles proposant des représentations complexes des stations du Chemin de Croix du Christ – souvent avec des statues grandeur nature –ont permis à la piété populaire de revivre et de méditer les épisodes de l’Evangile qui accompagnent le chrétien vers la vision de la Résurrection du Christ et de son propre Salut.

ISBN 978-88-7185-131-0