Publications

Peu avant sa disparition, Mariena Mondelli Montandon, après une analyse attentive du travail effectué jusque-là par l’Architecte Mario Di Salvo, avait ébauché la présentation de l’étude intitulée “Les croix éthiopiennes. Le signe de la Foi: évolution et forme”.
Douée d’une grande clairvoyance, Mariena Mondelli Montandon avait parfaitement compris l’esprit de cette étude qui l’a tant passionnée et qu’elle a soutenue tant qu’elle en a eu la force. Il nous a donc semblé juste de proposer cette ébauche d’introduction, l’une des dernières choses que Mariena Mondelli Montandon ait écrites avant de mourir.
“Avec la publication de cet ouvrage, la Fondation Carlo Leone Montandon conclut une sorte de Trilogie consacrée à l’art de l’Ethiopie classique qui a présenté au grand public un immense patrimoine de beauté encore largement méconnu et peu étudié.
Si le livre intitulé "Chiese di Etiopia. Il Monastero di Narga Sellase"(Eglises d’Ethiopie. Le Monastère de Narga Sellasié), de Mario Di Salvo (SKIRA, 1999) s’est intéressé à l’architecture des églises de la région du Lac Tana et aux merveilleux maqdas peints qu’elles renferment et si celui intitulé "Etiopian Icons"(Icônes éthiopiennes) de Stanislaw Chojnacki (SKIRA, 2000) a mis à la disposition des spécialistes une abondante iconographie corroborée par des références historiques et une documentation exhaustive, Mario Di Salvo affronte dans cet ouvrage un domaine à peu près inconnu et inédit.
Les Croix de dévotion orthodoxes éthiopiennes constituent une autre découverte déconcertante pour l’occidental hyper convaincu de son propre génie. Dans les ateliers primitifs disséminés sur le haut plateau éthiopien, depuis des siècles, des forgerons et des fondeurs inconnus ont forgé et fondu des croix d’une indicible beauté et d’une grande complexité.
C’est peut-être, d’ailleurs, la “complexité” des objets présentés dans ce livre le point qui mérite notre attention. En effet, si les Ethiopiens voulaient rendre gloire à leur Créateur, les stupéfiantes églises de Labiléla creusées avec ferveur dans le rocher ne suffisaient-elles pas? Ne suffisait-il pas de devenir fous devant les formes et les couleurs des merveilleux i maqdas? Le Signe de la Croix ne suffisait-il pas?
Tout comme, dans certaines églises baroques, l’imagination s’enflamme et se déploie dans d’innombrables boucles, entrelacs, guirlandes, anges, putti, nuages, spirales, qui n’ont aucun sens pratique en soi, mais qui sont la manifestation de l’amour pour Dieu, de la générosité et de l’imagination des ouvriers pour qui une boucle en plus est une prière en plus, de la même manière, les Croix éthiopiennes, du plus simple des signes se multiplient à l’infini en une multitude de clones: la croix, plus la croix, plus la croix, presque que sans fin. La Croix interpolée par des signes chargés de sens différents qui, pourtant, tendent toujours à renforcer le signe primitif.
La recherche de Mario Di Salvo est, à notre avis, absolument unique en son genre. Pour l’entreprendre et la mener à son terme, il a certainement fallu un brin de saine folie! Mais le résultat en valait la peine. Non seulement c’est un livre beau en lui-même, mais ce sera aussi un ouvrage de référence scientifique. Il permettra de reconnaître et de dater concrètement des objets dont on ne connaît pas la provenance ni l’époque.
Mais feuilleter ce livre peut donner la sensation à tout un chacun que le beau n’appartient à personne et qu’il peut aussi être offert à chacun d’entre nous par l’humble artiste perdu au cœur de l’Afrique dont la piété lui permet de réaliser sans compas, sans règles et sans ordinateur de magnifiques objets d’orfèvrerie pour la seule Gloire de Dieu.
Au moment de conclure la “Trilogie éthiopienne”, la Fondation Carlo Leone Montandon espère que son travail continuera à donner une vision inédite de l’art de l’Afrique Chrétienne. Cet art ne doit pas être négligé et il mérite d’être de mieux en mieux connu. Le beau n’apporte-t-il pas toujours et que du bonheur à ceux qui savent l’apprécier?”.
Cernobbio, septembre 2003

Mariena Mondelli Montandon

ISBN-10: 88-7624-256-2
Version anglaise: ISBN -13: 978-88-7624-256-4